Historique

Le Forum des ONG et Associations d’Aide à l’Enfance en Difficulté, Coalition ivoirienne pour les droits de l’enfant a été créé en 1996 à l’initiative du Bureau International Catholique de l’Enfance (BICE) dans le cadre de ses actions de renforcement de la société civile.

Après les années de prospérité qu’avait connu la Côte d’Ivoire depuis son indépendance jusqu’aux années 1980, des phénomènes de marginalisation de la jeunesse et de l’enfance comme le phénomène des « enfants de la rue », de la mendicité, de l’abandon et de la maltraitance des enfants avaient commencé à être visibles dans la société Ivoirienne.

En effet, la conjoncture économique des années 90 a favorisé une généralisation de a pauvreté en Côte d’Ivoire, avec une paupérisation des campagnes et un exode rural massif.

L’incapacité des familles à assurer un bien-être aux enfants, la démission des parents, l’absence d’une véritable politique sociale et les échecs scolaires dus à un système scolaire de plus en sélectif sont les raisons fondamentales de l’émergence d’une catégorie d’enfants que la société cherchera à traquer parce que jugés «encombrants» pour la communauté.

Cette population des enfants en circonstances extrêmement difficile (ECED) ou marginalisés était estimée en 1995 , à 178 000 dont 22 000 dans la ville d’Abidjan. Il s’agit des enfants des rues, des enfants orphelins du SIDA, des enfants fugueurs, des enfants mendiants, des enfants en conflit avec la loi, des enfants réfugiés, des jeunes filles domestiques, des jeunes filles mères et des enfants travailleurs.

A ces catégories d’enfants, il faut ajouter ceux victimes des conflits armés dans les pays de la sous région.

On assistait également à des phénomènes nouveaux comme la pédophilie, le trafic transfrontalier des enfants etc…

C’est à cette frange de plus en plus importante de la population qu’un certain nombre d’Organisations Non Gouvernementales ont décidé d’apporter une assistance et une protection conformément à la Convention des Nations Unies pour les Droits des Enfants (CDE ) adoptée en novembre 1989 et ratifiée par la Côte d’Ivoire en 1991.

Des associations s’étaient constituées pour apporter des réponses et ces phénomènes nouveaux afin de renforcer les initiatives de l’Etat et des organisations internationales et contribuer efficacement aux côtés des pouvoirs publics et des Agences de développement des Nations Unies à la réalisation des programmes de lutte contre la pauvreté.

Compte tenu du nombre de plus en plus croissant des intervenants qui pour la plupart ne s’implantaient que dans la Commune du Plateau, pour des raisons de visibilité sans doute, le BICE qui avait acquit une expertise et une notoriété dans le domaine de l’assistance aux enfants en difficulté, a estimé qu’il était urgent d’une part, de mettre en place un cadre de collaboration afin d’éviter les frictions qui commençaient à naître entre les intervenants et d’autre part, de réfléchir sur les approches d’intervention afin d’en dégager les meilleures pratiques pour plus d’efficacité dans les interventions.

Le 30 Janvier 1996, s’est tenue au Siège du BICE à Abidjan Plateau, la première réunion de concertation des responsables d’organisations et d’institutions d’aide aux enfants en situation difficile à Abidjan convoqués à cet effet par le BICE. Il s’agissait pour le BICE d’offrir aux acteurs de la protection de l’enfance en Côte d’Ivoire, dont le nombre devenait important à Abidjan, une plate forme d’échange et de collaboration.

Au terme de la première rencontre, les participants ont reconnu l’importance et la nécessité d’une telle plate forme de concertation. Ils ont alors retenu la dénomination de « Forum des ONG et Associations » pour garder à chaque intervenant son autonomie tout en affirmant la nécessité de se regrouper afin de se renforcement mutuellement pour plus d’efficacité dans les actions en faveur des enfants.

Le principe de réunions mensuelles tournantes dans chacune des ONG a été aussi adopté avec un mode de fonctionnement léger compte tenu des ressources modestes.

Après deux années de fonctionnement pendant lesquelles des actions de consolidation de la plate forme ont été réalisées, les membres ont décidé de la formalisation et de l’institutionnalisation de la plate forme. Un comité ad hoc a été mis en place pour la rédaction des textes fondateurs et la convocation de l’Assemblée Générale constitutive.

Ainsi, le 08 Février 2000, s’est tenu au Siège du BICE au Plateau, l’Assemblée Générale qui a porté sur les fonds baptismaux, le « Forum des ONG et Associations d’Aide à l’Enfance en Difficulté », avec comme sous titre, Coalition ivoirienne pour les droits de l’Enfant, pour marquer la vision de l’institution qui vient d’être créée.

Les Statut et Règlement Intérieur on été adoptés et un Comité Directeur a été mis en place par le Président élu, M. Désiré Gilbert KOUKOUI du BICE.