Rencontre d’échange avec la Fédération National des Consommateur de Côte d’Ivoire (FAC-CI).

Le mardi 06 novembre 2018 à 10 heures 00, le Manager Plaidoyer du Forum des ONG, a été reçue en audience par M. TAHI ALAIN, Président du Conseil d’Administration de la Fédération des Associations de Consommateurs Actifs de Côte d’Ivoire (FACACI). Cette rencontre sollicitée par le Forum des ONG, avait pour objectif d’échanger avec la FACACI afin d’appréhender les actions susceptibles d’être menées par l’Etat, les OSC et les entreprises pour protéger et promouvoir les droits des enfants dans le cadre des activités des entreprises privées.

Après les civilités, M. N’DRI,  Manager Plaidoyer du Forum des ONG a présenté sa structure et donné l’objet de la visite.

Prenant la parole à son tour, M. TAHI ALAIN, a présenté la FACACI. Il ressort de son intervention que la FACACI existe depuis 2008. Elle est composée de 65 organisations couvrant le territoire national. La FACACI fonctionne sur la base des Principes Directeurs des nations unies pour la Protection du Consommateur (PDPC). Ces principes constituent pour elle une boussole. Par ailleurs, la Côte d’Ivoire a adopté une loi portant code des consommateurs, promulguée en 2012. Ce sont ces deux instruments qui fixent et orientent les actions de la FACACI. La FACACI s’aligne également sur la charte universelle des droits de l’homme, notamment sur le droit à la satisfaction des besoins essentiels, le droit à la sécurité (morale, physique et psychologie), le droit à la réparation des torts (tous les types de préjudices). La FACACI, dans ces prérogatives, a aussi le droit d’ester en justice à la place des victimes.

Selon M. ALAIN TAHI, le consommateur, c’est toute personne qui achète un bien  pour lui-même et pour sa famille. La protection des enfants est partie intégrante de leur mission. Aujourd’hui, les Associations de consommateurs accordent aussi un intérêt particulier au droit à un environnement sain et à une consommation durable.

Le FACACI est représentée  dans des Conseils d’Administration (Nouvelle Pharmacie de la Santé Publique, Agence Nationale du Service Universel des Télécommunications / TI, Commission de la concurrence, l’Association Interprofessionnelle de la filière Palmier à huile, l’Agence chargée de la publicité, Conseil National de la Presse, Conseil National de la Nutrition, Conseil National de la Vie chère, Conseil National des identifications des abonnés). Elle est en contact permanent avec le patronnât (CEGE-CI), la chambre du commerce et de l’Industrie. Elle est également membre du Jury du prix ivoire de la qualité de l’industrie (y compris les industries agroalimentaires telles que SACO) et des Mines. Elle est membre de tous les comités de CODINORM.

Selon M. ALAIN TAHI, une des solutions pour le Forum des ONG pour mieux protéger les enfants au niveau des activités commerciales des entreprises, c’est d’intégrer CODINORM. CODINORM fabrique les normes. En intégrant CODINORM, le Forum des ONG peut influencer l’élaboration des normes. En d’autres termes, il est plus efficace de  combattre en amont qu’en aval ; le rôle des inspecteurs étant de contrôler la conformité des entreprises aux  normes déjà élaborées par CODINORM.  En intégrant CODINORM, le Forum des ONG pourra participer aux débats, et défendre les intérêts des enfants dès la conception des normes.

Pour finir, M. ALAIN TAHI s’est proposé à accompagner le Forum des ONG dans le processus d’intégration à CODINORM. Il a également précisé que sa structure est disposée à accompagner le Forum des ONG dans ses activités de protection des enfants relativement aux CRBP, pour peu qu’elle bénéficie d’un renforcement des capacités sur les CRBP et l’OCG 16.

 

LISTE DES PARTICIPANTS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *