Soumission du rapport complémentaire de la société civile ivoirienne sur la mise en œuvre de la CDE

Le Lundi 8 Octobre 2018, de 15 heures à 17H30 (Heure de Genève), la société civile ivoirienne représentée par le Forum des ONG, l’AEJT, l’ONG SOS Violences Sexuelles et l’ONG DDECI a présenté son rapport complémentaire sur la mise en œuvre de la CDE sur invitation du Comité International des Droits de l’Enfant. En prélude à cela, des séances de travail préparatoires ont eu lieu entre la Société Civile ivoirienne et Child Right Connect.  Cette présentation du rapport complémentaire de la Société Civile est la résultante de l’appui technique et financier de Save the Children à travers les fonds Sida/CSO. Le Forum des ONG en tant que réseau des Organisations de la Société Civile a conduit le processus de rédaction et de soumission de ce rapport. Ce 1er rapport complémentaire CDE présenté par la société civile de Côte d’Ivoire représentée par le Forum des ONG intervient 27 ans après la ratification de la CDE.

Ce rapport tant attendu par la société civile a suivi tout un processus de large consultation et plus particulièrement avec les Associations d’enfants représentées par l’AEJT-CI et la Coalition des organisations d’enfants. Au total cent trente-quatre (134) organisations de la société civile, cinq (5) réseaux[1] d’activistes des droits de l’enfant, quatre ministères[2], deux (2) institutions[3] de l’Etat de Côte d’Ivoire et 11 associations d’enfants ont pris part au processus de rédaction du rapport complémentaire.

En résumé ce rapport est constitué des insuffisances, constats sur la situation des droits des enfants mais également des recommandations pour leur amélioration.

Après lecture des différentes déclarations (Forum des ONG, Sos Violences Sexuelles, DDECI, CNDHCI et UNICEF), un dialogue itératif s’est déroulé entre les représentants de la Société Civile Ivoirienne et les membres du Comité d’Experts.

[1] Réseau des acteurs de médias pour les droits de l’enfant (RAMEDE-CI), Association des femmes juristes de Côte d’Ivoire (AFJCI), Association des enfants et jeunes travailleurs (AEJT-CI), Coalition des Organisations de lutte contre les pandémies et le VIH Sida de Côte d’Ivoire (COSCI)

[2] Ministère de la Femme, de la Protection de l’Enfant et de la Solidarité ; Garde des sceaux, Ministère de la Justice ; Ministère d’Etat, Ministère de l’Intérieur et de la Sécurité ; Ministère de l’Education Nationale et de l’Enseignement Technique ;

[3]Le Médiateur de la République ; la Commission Nationale des Droits de l’Homme de Côte d’Ivoire (CNDHCI)


[1] Réseau des acteurs de médias pour les droits de l’enfant (RAMEDE-CI), Association des femmes juristes de Côte d’Ivoire (AFJCI), Association des enfants et jeunes travailleurs (AEJT-CI), Coalition des Organisations de lutte contre les pandémies et le VIH Sida de Côte d’Ivoire (COSCI)

[2] Ministère de la Femme, de la Protection de l’Enfant et de la Solidarité ; Garde des sceaux, Ministère de la Justice ; Ministère d’Etat, Ministère de l’Intérieur et de la Sécurité ; Ministère de l’Education Nationale et de l’Enseignement Technique ;

[3]Le Médiateur de la République ; la Commission Nationale des Droits de l’Homme de Côte d’Ivoire (CNDHCI)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *